Fenouil Vulgaire

Nom scientifique

Foeniculum Vulgare

Famille

Apiacées (anciennement Ombellifère)

Noms communs

Fenouil sauvage, Fenouil commun, Fenouil amer, Fenouil des vignes, Aneth doux, Fenouil officinal, Fenouil vulgaire, Finocchio, Fenouil Romain

Partager sur facebook
Publier sur Facebook

Table des matières

Présentation

Originaire de l’Est du Bassin méditerranéen et du Caucase, le Foeniculum vulgare est une plante dite indigène. A l’état sauvage, elle s’adapte à un écosystème seulement en fonction des besoins spécifiques nécessaires à son développement, induisant des conditions écologiques climatiques et de qualité de sol très précises.
De nos jours, on cultive cette plante dans de nombreuses plantations, sur de grandes superficies et dans les jardins de toutes les régions à climat tempéré du globe.
A l’état sauvage, on la rencontre communément dans les lieux secs et au bord des chemins dans le Midi et l’Ouest de la France.
Le Fenouil était employé par les Assyriens et les Babyloniens comme analgésique pour calmer les douleurs de l’estomac.
S’en suit plus tard, la découverte de ses vertus diurétiques qui lui vaudront la qualité de remède contre la lithiase (formation de calculs dans divers conduits et cavités de l’organisme) et pour lutter contre les douleurs vésicales (vessie).
Au Moyen-Age, l’école de médecine de Salerne, la considérait comme un carminatif très puissant aidant à lutter contre les gaz et l’aérophagie.
De nos jours, on continue de lui consacrer cette double action diurétique et carminative.
Outre ses vertus médicinales, le fenouil sauvage en cuisine est une véritable gourmandise qui donne lieu à des saveurs sucrées, fraîches et parfumant délicieusement n’importe quel plat dépourvu du moindre goût.
Ses fruits (nommés à tord « graines ») sont un condiment incontournable, entrant dans la composition des masalas de l’Inde. (Mélanges d’épices dont le « curry » en poudre des magasins occidentaux n’en sont qu’un pâle reflet).
Traditionnellement, les fruits du fenouil sont servis en fin de repas dans les restaurants Indien, pour rafraîchir l’haleine et aider à la digestion.

Identification

Genre
Foeniculum
Espèce
Foeniculum vulgare
Famille
Apiacées anciennement Ombellifères
Type végétatif
Plante vivace ou bisannuelle à feuilles semi-persistantes
Forme générale
Tiges dressées
Taille adulte
1m50 à 2m50
Précédent
Suivant

Calendrier

Foeniculum Vulgare

Période de récolte

Mises en Garde

Les fruits de Foeniculum vulgare ont un fort pouvoir toxique, consommés à haute dose, il peuvent provoquer une grande fatigue et des convulsions.
Ne pas dépasser plus de 7g par jour, et ne pas prolonger la cure au-delà de 14 jours consécutifs sans l'avis d'un professionnel de santé.
Il est déconseillé de consommer du fenouil sauvage en association avec un traitement antibiotique à base de ciprofloxacine ou de la famille des quinolones. Des études en cours suggèrent qu'en association, le fenouil diminue l'efficacité de ces médicaments.
Il est déconseillé la consommation externe de fenouil sauvage pour les personnes consommant des médicaments susceptibles de provoquer une photosensibilisation. (Ces médicaments sont signalés par un soleil dans un triangle rouge sur l'emballage).
Les femmes ayant souffert d'un cancer du sein, des ovaires ou de l'utérus ne doivent pas consommer d'huile essentielle ou de fruits de fenouil, celui-ci ayant des propriétés oestrogéniques, il contient des phytoestrogènes.
L'huile essentielle de fenouil est à proscrire chez les femmes enceintes.
L'utilisation prolongée de fenouil chez les petites filles peut entraîner une hypertrophie mammaire prématurée (développement trop important et anormal par rapport à la morphologie de l'enfant et de l'adulte à venir).
En cas d'hyperthyroïdie, consultez votre médecin avant de consommer du fenouil sauvage.
Ne pas associer le fenouil à des anticoagulants ou antiagrégants (médicaments empêchant la formation d'amas de globules rouges ou de plaquettes).
Contre-indiqué aux personnes sensibles ou allergiques à l'anethol et aux plantes de la familles des Apiacées (fenouil, cèleri, panaïs, cumin, coriandre, anis, aneth...)
Précédent
Suivant

Description

Le Foeniculum vulgare de la famille des Apiacées, est une plante vivace ou bisannuelle, glabre (dépourvue de poils) à feuillage semi-persistant.
Cette belle herbacée outre ses vertus officinales et aromatiques, confère également un intérêt ornemental pour lequel, grâce à sa haute stature et son feuillage fin et aérien trouve facilement sa place en fond de massif ou en agrément au milieux de rosiers afin d’offrir une profondeur et du relief à une scène paysagère.
Le fenouil sauvage est une plante hémicrytophyte, c’est à dire que lorsque ses parties aériennes meurent durant la mauvaise saison, ses bourgeons persistent au niveau du sol.
Elle mesure de 1m50 à 2m50.
Plante indigène, elle apprécie les zones climatiques arides du Midi et de l’Ouest de la France.
On la rencontre dans la guarrigue, en bords de chemins et de routes, les vignes, les vergers, les terrains vagues et les friches agricoles.
Robuste et rustique, elle résiste à des températures hivernales allant jusqu’à -16°C, si peu qu’elle se troue en situation abritée et ensoleillée, dans un sol bien drainé, argilo-calcaire, riche en nutriments et au PH acide à neutre (6-7).
– Sa racine est charnue, volumineuse, fusiforme et allongée (en forme de fusée), de couleur blanchâtre, elle a pour but de rechercher la profondeur d’un sol pour mieux résister aux aléas climatiques.
– Sa tige dressée est finement striée, canelée, ramifiée, de couleur glauque (verdâtre-bleu) et brillante.
– Ses feuilles sont glauques (verte-bleutées), finement découpées, pennés (divisées en folioles, disposées des deux côtés du pétiole comme les barbes d’une plume), plumeuses, filiformes (en forme de fil) à leurs extrémités. Découpées en lanières capillaires, elles s’insèrent sur les tiges hautes dressées en une large gaine (feuilles engainantes).
– Ses petites fleurs jaunes sont disposées en ombelles composées plates de 7cm à 10cm. Elles sont constituées de 5 pétales à lobes arrondis, enroulés et dépourvus de sépales (éléments foliacés en général de couleur verte, dont la réunion compose le calice et supporte la corolle de la fleur : réceptacle foliaire ou floral supportant la fleur). Leur parfum caractéristique rappelle l’anis.
– Ses fruits (faussement nommés des graines), sont des diakènes de couleur vert-jaunâtre, rainurés par 5 côtes et de forme ovoïde (ovale).

Usages thérapeutiques que lui confèrent ses principales substances actives

Le Foeniculum vulgare est une plante aux vertus la rendant particulièrement intéressante pour les femmes et les enfants.
C’est une véritable alliée pour traiter les maux de ventre des nourrissons, et les maux propres aux troubles menstruels. Favorisant également la lactation, elle lutte efficacement contre l’engorgement des seins de la femme allaitante, et son activité oestrogénique permet d’atténuer les symptômes de pré-ménopause et de ménopause.
– Les fruits de fenouil sauvage ont un effet spasmolytique qui permet de lutter contre les spasmes musculaires des muqueuses lisses localisées au niveau digestif et génito-urinaire. Analgésique, ils atténuent et suppriment les douleurs des coliques des nourrissons. Carminatifs, ils aident à éliminer les gaz intestinaux, traiter les maux de l’estomac et permettent de stimuler l’appétit.
On les emploie également comme galactogène pour favoriser la montée de lait de la femme allaitante. Emménagogues, ils agissent sur la provocation et la régularisation des règles menstruelles et les douleurs qui leurs sont associées. Ils permettent en outre de traiter le syndrome d’hirsutisme (excès de pilosité) chez la femme.
On les utilise pour traiter les calculs biliaires, par leur action stimulante, ils favorisent la sécrétion biliaire et améliorent la digestion des graisses. En association à un antiseptique urinaire comme l’uvarsi (Arctostaphylos uva-ursi) les fruits de Foeniculum vulgare combattent et luttent efficacement la cystite (infection urinaire) par leur action anti-inflammatoire.
Ils ont également la réputation de favoriser la perte de poids mais aussi l’augmentation de la longévité de notre organisme.
Le fruit du fenouil sauvage fait partie des « 4 semences chaudes » : mélange de graines carminatives ayant le pouvoir de favoriser la sudation et guérir des troubles digestifs en luttant contre les fermentations, les coliques et l’aérophagie, en association à l’anis (Pimpinella anisum), la coriandre (Coriandrum sativum), et le carvi (Carum carvi).
– Ses feuilles fraîches utilisées en cataplasme, permettent de lutter contre l’engorgement des seins. En tisane de feuilles sèches, elles sont très efficaces pour adoucir les irritations de la gorge, lutter contre la coqueluche et constituent un expectorant pour soigner la toux, le rhume, la bronchite et l’asthme.
Par ailleurs on les utilise en décoction appliquée sur des compresses stériles tièdes, comme anti-inflammatoire pour traiter les infections oculaires, les orgelets et la conjonctivite.
– Ses racines quand à elles sont avant tout diurétiques, apéritives, émménagogues, mais aussi galactogènes et se révèlent très efficaces pour limiter les coliques infantiles spasmodiques causées par une mauvaise digestion du lait, en aidant les nourrissons à mieux l’assimiler.
Très réputée comme diurétique, elle lutte contre les rétentions d’eau de l’organisme, quelles que soient leur origine et leur localisation : enflure des jambes, du ventre, des chevilles, des pieds, des paupières.
On utilise aussi la racine pour réduire la cellulite, l’arthrite, les rhumatismes, les lumbagos, les inflammations articulaires de manière générale.
Enfin, elle entre dans l’antique « sirop des 5 racines » pour ses vertus diurétiques (recette livrée dans l’onglet associé aux recettes).
Les tisanes de Foeniculum vugare sont recommandées contre les diarrhées, la constipation, les maladies de l’appareil urinaire et comme traitement complémentaire du diabète.
Son essence sert à fabriquer une eau de fenouil utilisée en gargarismes et bains oculaires.
Excellent stimulant de tout l’appareil digestif, depuis le XIXè siècle, on a démontré que le Foeniculum vulgare suscite une excitation générale de l’organisme avec l’augmentation de ses fonctions motrices.
Il favorise les contractions et active la sécrétion des glandes du tube digestif aidant à lutter contre les attaques des acidités gastriques.

Permet de lutter contre la croissance et le développement des acariens.

Aide à la perte de poids et sa régulation.

Qui diminue ou supprime la sensibilité à la douleur.

Provoque la contraction de l’estomac et permet de lutter contre les ballonnements, les reflux gastriques et les maux de l’estomac.

Détruit les champignons microscopiques et empêchent leur développement. (Dermotophytes, Trychophyton rubrum, Trychophyton tonsurans, Microsporum gypseum, Trychophyton mentagrophytes).

Combat les infections et les maladies infectieuses.

Soulage les inflammations des articulations (rhumatismes, arthrose, arthrite) ainsi que les inflammations de la peau et des voies respiratoires.

Aide à lutter contre les attaques microbiennes.

Prévient l’altération et l’oxydation des tissus.

Détruit les micro-organismes responsables des infections.

Permet l’arrêt des contractions involontaires des muscles et des organes, spasmes d’origine nerveuse.

Prévient et limite la formation ou l’extension de caillots sanguins.

Qui permet d’ouvrir l’appétit.

Lutte contre l’anxiété et les troubles anxieux.

Facilite l’expulsion des gaz intestinaux.

Facilite l’évacuation des voies biliaires et favorise la bonne fonction du foie et du tube digestif.

Stimule la sécrétion de la bile.

Aide à l’élimination des déchets toxiques de l’organisme par l’urine, la sueur et les selles.

Qui facilite la digestion des aliments consommés.

Favorise l’élimination rénale, provoque l’augmentation du volume urinaire, aide à l’élimination des toxines contenues dans l’organisme.

Stimule le flux sanguin de la région pelvienne et de l’utérus, provoque et régule les cycles menstruels.

Stimule les fonctions digestives et améliore la digestion.

Expulsion par la toux de sécrétions provenant des voies aériennes inférieures (trachée, bronches, alvéoles pulmonaires).

Contribue à activer la lactation.

Protège les cellules du foie.

Sécrète des hormones végétales proches des oestrogènes, assurant la formation, le maintien et le fonctionnement des organes génitaux et des seins chez la femme.

Qui a pour action de détendre, calmer, apaiser et reposer.

Permet de lutter contre les spasmes musculaires, contractions intenses et brutales de la musculature lisse ou involontaire.

Qui facilite la digestion gastrique.

A pour effet d’augmenter l’activité et la vitalité en excitant les systèmes nerveux et vasculaire de l’organisme.

Fortifie et stimule l’activité de la réparation des cellules de l’organisme.

Diminue le tonus de la paroi musculaire des artères.

Antiparasitaire qui permet d’éradiquer les vers parasites gastro-intestinaux.

Aide à la cicatrisation.

Le Foeniculum vulgare et ses principes actifs en détail : (par parties végétatives)

Principes actifs contenus dans ses racines

Composés organiques ayant des propriétés acides produits par des bactéries ou des levures (acide formique, acide lactique, acide acétique, acide citrique, acide propionique…) ayant pour fonction d’équilibrer le niveau de PH de notre organisme afin d’améliorer et favoriser notre bien-être, en l’occurence il s’agit d’améliorer la digestion de l’absorption des aliments que l’on consomme.

Contribuent à la production de la bile et facilitant la digestion et l’élimination des corps gras contenus dans notre organisme.

( Kaempferol, Quercétine, Isorhamnétine)

Lutte contre le vieillissement cellulaire du métabolisme.

  • Son rôle est antioxydant, il lutte contre le vieillissement des cellules en inhibant l’oxydation des lipides, en captant et bloquant l’activité des radicaux libres (déséquilibre des atomes) qui en excès, provoquent le vieillissement prématuré des cellules et du métabolisme.
    Lutte contre le stress oxydatif, soulage les allergies et les rhinites allergiques chroniques grâce à ses effets antihistaminiques.
    Traite efficacement l’eczéma via la libération de l’histamine contenue dans les acides aminés en limitant les démangeaisons et inflammations de la peau.
    Cardio-protectrice, la quercétine est très efficace en prévention des accidents vasculaires cérébraux et des troubles coronariens.
    Indiquée comme un des flavonoïdes les plus puissants de l’inflammation, ses propriétés anti-inflammatoires sont particulièrement efficaces et reconnues.
    Elle joue un rôle préventif contre les cancers grâce à son action bloquante contre les radicaux libres.

Sucre naturel végétal contenu dans le fenouil sauvage favorisant l’énergie dont l’organisme à besoin pour son bon fonctionnement.

Principes actifs contenus dans ses feuilles

Indispensable à la vision, elle implique le déclenchement de l’influx nerveux vers les nerfs optiques.
Essentielle à la croissance, elle intervient dans la différenciation cellulaire.
Importante pour la peau et l’ensemble des muqueuses, elle stimule le renouvellement des cellules de l’organisme.

Action sur la vue, elle fabrique des pigments visuels de la rétine.
Action sur la peau, elle est un antioxydant majeur, permettant une meilleure cicatrisation et lutte contre l’acnée et le vieillissement.
Action bloquante contre le développement des radicaux libres, elle lutte contre le vieillissement de l’organisme et certaines formes de cancers.

Puissant antioxydant qui joue un rôle important dans le transport et l’absorption du fer dans l’intestin. Elle aide à lutter contre le vieillissement cellulaire.
Elle contribue au bon fonctionnement du métabolisme énergétique en réduisant la fatigue.
Ses propriétés antioxydantes et détoxifiantes permettent une meilleure élimination des toxines de l’organisme.

Nutriments non énergétiques essentiels au bon fonctionnement de l’organisme, le fenouil sauvage regorge de fer, de potassium, de calcium et de magnésium.

Principes actifs contenus dans ses fruits

Riches en huiles essentielles, on y retrouve entre 55% à 75% d’anéthol, camphène, limonène, phellandrène, 5% à 10% de méthyl-chavicol (estragole), 1% à 10% d’alpha-pinène, 12% à 25% de fenchone (étone), des sucres, des mucilages, pectine, amidon…

Aide à contrôler la glycémie, maintient la santé intestinale, améliore la sensation de satiété en augmentant la production d’acides gras pendant la digestion dans le gros intestin.

Analgésique, il atténue les douleurs liées à la sphère intestinale, principalement dans les coliques infantiles.
Augmente les sécrétions pulmonaires en stimulant l’expectoration.
Activité oestrogénique, provoque les règles, régule le cycle menstruel, réduit les douleurs liées à celles-ci, diminue les troubles liés à la pré-ménopause et la ménopause et lutte contre l’hirsutisme (excès de la pilosité chez la femme).
Lutte contre les troubles digestifs en diminuant les ballonnements, les flatulences, aide à la digestion.
Stimule la lactation de la femme allaitante.
Aide et stimule la régénération du foie.

Bactéricide : Lutte contre la prolifération des bactéries et les élimine.
Antifongique : Détruit et empêche le développement des champignons microscopiques.
Antiviral : Lutte contre les virus et aide à leur élimination.
Antiseptique : Lutte contre les infections en détruisant les microbes.
Anti-oedémateux : Lutte contre la formation d’oedèmes, de gonflements provoqués par la rétention de liquides dans l’organisme.
Expectorant : Permet l’expulsion des sécrétions bronchiques et de la trachée en provoquant la toux.

Aide le renforcement du système immunitaire.
Antibactéricide : Aide à détruire les mauvaises bactéries contenues dans l’organisme.
Vermifuge : Aide à l’élimination des vers intestinaux.
Antalgique, relaxant, sédatif : Aide à lutter contre l’anxiété et le stress.

Antispasmodique : Stimule la digestion, soulage les nausées.
Tonique de la motricité gastro-intestinale: Stimule les fonctions de la digestion.
Expectorant : Aide à l’élimination des sécrétions bronchiques.
Antibactérien : Lutte et détruit les mauvaises bactéries contenues dans l’organisme.

Bactéricide, antifongique, antivirale, antiseptique, anti-oedémateuse, expectorante. En outre également :
Cholagogue : Facilite l’évacuation de la bile.
Motilité gastrique : Permet la bonne digestion et l’absorption efficace des nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme.
Anti-nauséeux : Lutte contre les nausées et vomissements.
Détoxifiante : Aide à l’élimination des déchets contenus dans l’organisme.
Hypocholestérolémiante : Aide à diminuer le taux de cholestérol dans le sang.
Antioxydante : Lutte contre le vieillissement cellulaire de l’organisme.
Anti-nociceptive : (nocicepteurs : récepteurs de la douleur) : Réduit les sensations de douleurs cutanés, musculaires et articulaires.
Ulcéroprotectrice : Prévient et lutte contre la formation des ulcères de l’appareil digestif.
Anticancéreuse : Prévient et lutte contre la formation de tumeurs cancéreuses.

Permettent d’améliorer les fonctions digestives, luttent contre la constipation, traitent les douleurs des muqueuses en agissant comme anti-inflammatoire.

Sucre végétal favorable à notre bonne santé. Elle a une action positive sur la régulation du taux de cholestérol et de la glycémie de notre organisme en capturant les graisses et les sucres dans l’intestin, favorisant ainsi le transit intestinal. Précieuse alliée en cas de régurgitation et de diarrhée du nourrisson.

Tonique : Stimule la vitalité générale, tonifie l’organisme.
Lutte contre les maux de ventre et la mauvaise digestion.
Lutte efficacement contre les affections respiratoires et aide à guérir la bronchite, l’asthme, le rhume et la sinusite.

Principes actifs contenus dans la plante

Elle bénéficie d’une très haute teneur en fibres, aidant à la digestion, mais aussi en Vitamine C, en Provitamine A et Carotène privilégiant ses vertus antimycosiques, et antifongiques.

Anti-inflammatoire : Permet de lutter et soulager les irritations et les douleurs de l’organisme.
Immunostimulant : Tonique, stimule le système et les défenses immunitaires.
Antioxydant : Prévient le vieillissement des cellules de l’organisme et aide à leur régénération.
Renforcent tous les vaisseaux sanguins et améliorent la circulation sanguine prévenant les maladies cardiovasculaires.

Permettent de réduire considérablement le LDL sanguin (mauvais cholestérol) en absorbant celui-ci et remplaçant sa fonction de transporteur dans le sang. Une partie de ce « mauvais » cholestérol sera éliminé par les selles et l’autre aura une utilité pour synthétiser les sels biliaires, ce qui favorise la diminution des risques cardiovasculaires.
Ils permettent également la prévention de l’hypertrophie bénigne de la prostate chez l’homme.

Sédative : Elles ont une action relaxante sur l’anxiété, le stress et l’organisme.
Anticonvulsive : Prévient les convulsions (épilepsie : activation subite et intense de neuronnes cérébraux induisants des mouvements localisés ou généralisés à tout le corps).
Hypotensive : Aide à faire baisser la tension artérielle.
Antispasmodique : Permet de lutter contre les spasmes musculaires.
Anticoagulante : Ralentit le phénomène de coagulation du sang et prévient la formation de caillots et des maladies cardiovasculaires.

Stimulant digestif permettant de lutter contre les spasmes nerveux du système digestif.

Digestive et apaisante, lutte contre les troubles de l’humeur, le stress, l’angoisse, l’irritabilité, les insomnies, efficace contre les désordres intestinaux et les troubles digestifs.

Principalement favorable à la sphère cardiovasculaire, elle aide à la bonne régulation du rythme cardiaque en dilatant les vaisseaux sanguins et permettant la normalisation de la tension artérielle et diminuant la fatigue cardiaque.

Action antibiotique, lutte et détruit les agressions des bactéries dans l’organisme.

Précurseur végétal d’hormones stéroïdiennes, elle contribue à diminuer et soulager les effets de la pré-ménopause et de la ménopause.

Antibactérien et anti-inflammatoire.

Soulagent les symptômes liés à la pré-ménopause et la ménopause (bouffées de chaleur, irritabilité…), contribuent à maintenir la densité osseuse pendant et après la ménopause, luttent contre les radicaux libres et contribuent à la bonne santé de la prostate.

Quelles préparations? Pour quels usages?

  • Le Foeniculum vulgare se prépare sous diverses formes, la plante entière se consomme de la racine aux parties aériennes de façon fraîche ou sèche en fonction de leur utilisation.

Recettes par voies d'administration

Voie interne

  • On l’utilise en infusion, en décoction, en poudre, en huile essentielle diluée à de l’huile végétale, en teinture-mère, en sirop, en suc, en vin, en fruits frais, et en association à d’autres plantes dont les recettes seront citées dans le paragraphe « recettes ».
    MISE EN GARDE : Les recettes et posologies sont différentes en fonction des adultes, des femmes allaitantes, des enfants et de leur âge, soyez vigilants.
Les fruits
Fruits frais de fenouil
Recette ici
Les huiles essentielles
Huile essentielle de fruits de fenouil sauvage (Usages internes)
Recette ici
Les sirops

Le miel et le sucre non raffiné sont d’excellents conservateurs qui peuvent être mélangés à des infusions ou des décoctions pour donner des sirops et des cardiaux. Ils ont entre autres, des propriétés adoucissantes, qui en font d’excellents remèdes pour soulager les maux de gorge. La saveur sucrée des sirops, permet de masquer le mauvais goût de certaines plantes les rendant plus faciles à consommer par les enfants.

Sirop de fenouil sauvage
Recette ici
Sirop des 5 racines
Recette ici
Les vins toniques et les liqueurs

Ce sont des préparations médicinales destinées à accroître la vitalité et à faciliter la digestion. Agréable en goût, ils ne sont ni tout à fait un remède, ni tout à fait un apéritif ou un digestif. Ils se préparent en laissant macérer pendant plusieurs semaines des plantes toniques ou amères dans du vin rouge, du vin blanc ou de l’eau de vie à 45°.

Vin tonique de fenouil sauvage
Recette ici
Liqueur de fenouil sauvage
Recette ici
Vin de fruits secs de fenouil
Recette ici
Les infusions
Infusion de fruits secs de fenouil
Recette ici
Infusion de poudre de fenouil
Recette ici
Infusion de feuilles fraîches de fenouil
Recette ici
Infusion de fruits de fenouil sauvage et de graines d'orge
Recette ici
Tisane des 5 racines
Recette ici
Tisanes d'associations de plantes avec le fenouil sauvage par vertus
Recette ici
Les décoctions
Décoction de racines fraîches de fenouil
Recette ici
Décoction de poudre de racines de fenouil
Recette ici
Décoction de poudre de racines de fenouil
Recette ici
Les teintures-mères

Pour obtenir une teinture, il suffit de laisser macérer une plante dans de l’alcool. Les substances actives de celle-ci se dissolvent ainsi très facilement. Les teintures sont plus efficaces que les infusions et les décoctions. D’un emploi simple, elles se conservent 5 ans avant ouverture et 2 ans après ouverture.

Teinture-mère de fenouil sauvage
Recette ici
Les inhalations
Inhalation de feuilles fraîches de fenouil
Recette ici
Les sucs
Suc de plante (jus frais de la plante broyée) de fenouil
Recette ici

Voie externe

On utilise le Foeniculum vulgare en huile essentielle de fruits diluée à de l’huile végétale (à raison d’une goutte d’huile essentielle pour 4 gouttes d’huile végétale) en application par massages externes, en cataplasmes de feuilles fraîches, en crème, en décoction, en suc de plante fraîche, en gargarismes.
En huile essentielle diluée en application par massage, on l’utilise comme analgésique des douleurs, en antispasmodique, comme relaxante du système nerveux et apaisante des troubles ORL. – En cataplasme de feuilles fraîches, elle permet le désengorgement des seins de la femme allaitante, et en anti-inflammatoire pour traiter les inflammations oculaire. – En crème, on traite l’hirsutisme de la femme et ses vertus adoucissantes, tonifiantes, astringentes et cicatrisantes en font un excellent remède pour lutter contre la formation des rides et le vieillissement de la peau. – En décoction de feuilles fraîches, pour ses vertus anti-inflammatoires, pour traiter les inflammations oculaires et de cette décoction, on l’utilise en gargarismes pour adoucir les maux de gorge et les douleurs dentaires. – En suc de plante fraîche, appliqué directement sur les yeux pour traiter les inflammations oculaires et dans les oreilles comme bactéricide pour lutter contre la formation de celles-ci.
Les cataplasmes
Cataplasme de feuilles fraîches broyées de fenouil
Recette ici
Les décoctions
Décoction et gargarisme de feuilles fraîches de fenouil
Recette ici
Les huiles essentielles
Huile essentielle de fruits de fenouil sauvage (Usages externes)
Recette ici
Les crèmes
Crème de fenouil sauvage
Recette ici

Associations de plantes au Foeniculum vulgare en préparation de Tisanes, Infusions et Sirop

Les mythiques « Tisane des 5 racines » et « Sirop des 5 racines », à la fois diurétiques et apéritifs. Ces 2 préparations sont renommées et utilisées depuis l’Antiquité.

Coté cuisine

En cuisine, l’usage du Foeniculum vulgare remonte à l’Antiquité, ou les peuples Egyptiens, Romains et Grecs l’utilisaient pour agrémenter une grande partie des mets et épices qu’ils cuisinaient. Autant convoité pour ses vertus médicinales que son goût anisé et sucré en cuisine, le fenouil sauvage est un ingrédient qui rend n’importe quel plat insipide, raffiné et somptueux.
Ses jeunes pousses (plumets) nichés au centre de la rosette ont une saveur délicate et fraîche, capables d’accompagner le plus fin des dessert au plat du quotidien le plus basique.
Particulièrement raffraîchissantes en accompagnement des salades estivales.
Ses feuilles plus développées, se dégustent comme légume aromatique.
Les tiges se consomment aussi tant qu’elles sont jeunes et tendres. Lorsqu’elles deviennent plus dures et fibreuses, il suffit de les couper en tronçons. Fraîches elles agrémentent à merveille les vins et les liqueurs. Sèches et conservées en bocal, elles permettent d’être utilisées toute l’année plongées dans une soupe ou en préparation de fond de sauce, elles ravivent et réhaussent toute leur saveur.
Les fleurs sont la partie la plus concentrée en goût. Elles sont aromatiques, d’une saveur chaude et sucrée, elles relèvent remarquablement tous les plats et les tisanes.
Les fruits de fenouil sauvage sont un condiment incontournable entrant dans la réalisation de multitude de mélanges d’épices.
Ils parfument particulièrement bien les recettes de poissons et révèlent d’autant plus le goût de ceux-ci.
Les industriels le cultive en masse à des fins cosmétologiques, pour s’en servir à élaborer des confitures, des liqueurs et alcools comme le Pastis ou l’Absinthe.
Le fenouil sauvage est une plante aromatique d’accompagnement de tous les plats, on peut le cuisiner en eau de cuisson pour les pâtes et le riz, aussi bien qu’en wok de poisson et crustacés, dans une bouillabaisse, en tajine, en soupe et ragoût, en sauce pour la viande, en poêlées de légumes, cru en salade, les fruits se mêlent parfaitement aux recettes de pains, de pâtisseries, de desserts, en crême, en liqueur, en choucroute, et en accompagnement de fromages forts.
C’est un légume d’excellence, extrêmement riche en nutriments.
Prenez en considération que pour 100g de ce légume frais, vous y trouverez :
– 90% d’eau
– + d’1g de protéines
– 7g de glucides
– 414mg de potassium
– 52mg de sodium
– 50mg de phosphore
– 49mg de calcium
– 17mg de magnésium
– 0,2mg de zinc
– 0,7mg de fer
– 12mg de vitamine C
– 963UI de vitamine A et d’autres sources de vitamines et oligoéléments mais en quantité moindre.

Récolte et conservation

De nos jours, hors état sauvage, on retrouve le Foeniculum vulgare dans de nombreuses plantations, cultivé sur d’immenses superficies pour récolter principalement ses sommités fleuries à des fins thérapeutiques pour la production de ses fruits et à des fins industrielles pour ses vertus aromatiques que l’on retrouve dans la confection de confitures et de liqueurs.
A plus petite échelle, toutes les parties de cette plante magnifique se consomme et se conserve sous différentes formes.
Entièrement sèche, les parties florales, les fruits, les tiges et les racines vous permettront de la consommer tout au long de l’année pour tous ses usages thérapeutiques ou culinaires.
Il suffit de la laisser sécher naturellement dans un endroit sec à l’abri de la lumière.
Pour la conservation de ses parties fines (fleurs, fruits, feuilles), l’idéal reste le papier kraft, laissant circuler l’air, il évite l’altération des principes actifs et la moisissure de produit.
Les tiges plus longues à sécher se conservent dans des bocaux et conserves fermés hermétiquement.
Les feuilles tiennent très bien à la congélation pour une consommation culinaire.

Culture

Le Foeniculum vulgare est une herbacée vivace ou bisannuelle à feuillage semi-persistant (conserve une partie de son feuillage quasiment toute l’année), elle apprécie les zones abritées et très ensoleillées.
Elle nécessite d’un sol bien drainé, argilo-calcaire, riche en nutriments, en humus et un PH acide à neutre (6-7).
C’est une plante robuste qui dans son milieu naturel résiste à des températures hivernales jusqu’à -16°C.
Sa période de plantation est de mars à mai et d’août à novembre.
Sa floraison a lieu en été et en automne de juillet à octobre.
Sa récolte a lieu de mars à novembre en fonction des parties qu’on souhaite lui prélever.
Le Foeniculum vulgare est une alliée de nos insectes pollinisateurs. Très mellifère, elle leur est très nourrissante et son miel en est d’ailleurs une rareté qui lui vaut un prix d’achat exorbitant lorsqu’on en trouve.
Sa rareté est telle, qu’aujourd’hui le miel de fenouil en commerce n’est plus qu’une vulgaire recette de miel basique à laquelle on ajoute des huiles essentielles de ses fruits.

Histoire

Le Foeniculum vulgare a été découvert pendant l’Antiquité.
Originaire du bassin méditerranéen, à la même période, on en retrouve des traces en Macédoine en Grèce, en Chine, en Turquie et en Egypte.
– En grèce, le Foeniculum vulgare est une plante de sorcellerie, on l’associe à la clairvoyance. Emblème de force et de jeunesse, pendant les invasions Romaines, ces derniers l’amène pendant leur périple jusqu’en Grande-Bretagne ou ses fruits se perdent sur les chemins et sont alors consommés pour rafraîchir l’haleine. A ce titre, le fruit du fenouil sauvage devient l’ancêtre du Chewing-gum.
– Dans la civilation Romaine, elle été l’emblème de Bacchus (Dieu du vin, de l’ivresse et des orgies) et été consommée pour ses vertus stimulantes et aphrodisiaques.
– Au Moyen-Age, le fenouil sauvage est reconnu par les Grecs comme anti-venin entrant dans la composition de la Thériaque : puissant contrepoison rapporté à Rome par Pompée dont sa formule sera complétée par Andromaque (médecin de Néron).
– Ses vertus anti-venin sont très anciennement observées lorsque les serpents sortant de leur hivernage viennent se frotter sur les pieds de fenouil sauvage pour se débarrasser de leur mue, libérant ainsi les sucs naturels de la plante qui par la suite les rendent aveugles.
– Hippocrate (père de la médecine et philosophe, 460-377 av J.-C) et Dioscoride (médecin, pharmacologue et botaniste 25-90 ap J.-C) préconisait le Foeniculum vulgare aux femmes allaitantes pour favoriser leur production de lait.
Ils l’a prescrivaient également aux personnes susceptibles de perdre la vue.
– Au Moyen-Age toujours, les mères de familles concoctaient une pâte à base de fenouil sauvage pilé et de miel qu’elles applicaient sur les gencives des nourrissons lorsqu’ils faisaient leurs dents.
Les vertus adoucissantes et anti-inflammatoires de cette association réduisaient leur douleur.

Le Foeniculum vulgare à travers le monde

Depuis l’Antiquité, on utilise le fenouil sauvage pour neutraliser le venin des morsures de serpents.
– Au Moyen-Age, le Foeniculum vulgare été cultivé pour ses vertus antiseptiques et amincissantes.
Considérée comme une plante de sortilèges et protectrice, la plante été accrochée aux poutres des demeures afin de repousser les démons et les esprits malveillants. Ses fruits quant à eux permettaient de boucher les trous des serrures pour barrer la route aux revenants.
– De nos jours, les fruits de fenouil sauvage sont utilisés comme épice et aromate dans la cuisine Indienne, Juive, Italienne, et Chinoise ou ils entrent dans la composition de « mélange aux 5 parfums » contenant du poivre de Sichuan, de la badiane Chinoise, de la cannelle de Chine, du clous de girofle et du fenouil sauvage.

Galerie de photos